Conception d’un système d’acquisition pour un onduleur triphasé

Aller dans la salle Zoom

Créneaux disponibles : De 12h30 à 13h30 et de 14h30 à 15h30

Conception d'un système d'acquisition pour un onduleur triphasé

Présenté par

Félix Santerre

Félix Lafrance
Marc-Antoine Coulombe
Image

Université du Québec à Rimouski 

Image

Innovation maritime

Afin de s’ajuster aux changements climatiques dus à la surproduction de gaz à effets de serre, l'organisation maritime internationale (OMI) adopte de nouvelles lois visant à réduire leur production. Au niveau du secteur maritime québécois et du fleuve St-Laurent, Innovation maritime désire trouver des solutions qui permettront de diminuer les émissions de gaz à effet de serre des navires dans le but de satisfaire les exigences de l’OMI.  Il est non seulement crucial d’utiliser la recherche pour atteindre ces normes, mais aussi d’innover pour conserver une expertise qui assure une performance au-delà des normes qui risquent uniquement de sévir dans les années à venir. Pour réussir à diminuer l'utilisation des génératrices à combustion, le centre collégial de transfert technologique désire évaluer les performances de l’ajout d’un banc de batteries et d’un onduleur bidirectionnel sur les navires afin d’alimenter les charges auxiliaires. Un tel changement pourrait aussi, à long terme, permettre l’intégration des énergies renouvelables sur les navires.

 

Le mandat confié par Innovation maritime consiste à développer un système d’acquisition de données permettant de monitorer la qualité de l’énergie électrique fournie au bateau à l’aide de l’onduleur bidirectionnel. L'onduleur transforme l’énergie emmagasinée dans les batteries en une forme convenable aux services auxiliaires d'un bateau (lumière, cuisine, équipements, etc.). Le système d'acquisition permet de déceler les pertes d'énergie lors de la transformation de l'électricité pour ensuite les corriger à l'aide d'un filtre. Le projet comporte aussi un volet pédagogique puisque le système d’acquisition permettra aux étudiants de l'Institut maritime du Québec de visualiser les courants et tensions de ce même onduleur. Pour ce faire, une carte de capteurs de courants et une carte de capteurs de tension ont été conçues pour se connecter avec la carte de développement NUCLEO-F411RE qui réalise l’ensemble des calculs. Une fois les calculs complétés, ceux-ci sont acheminés à un écran tactile qui permet d’afficher, selon les demandes de l’utilisateur, les résultats souhaités.

Commentaires 8

  1. Bien encré dans le développement durable. Option intéressante pour l’électrification des transports maritimes. REVOS est une perspective d’avenir intéressante. Travail bien accomplis!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *